Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Les familles botanique

La famille des Crucifères (Brassicacées)

Cette famille aisément identifiable par sa morphologie et sa saveur chaude et piquante à l’état cru, ne comporte aucune toxique et nous fournit de nombreuses plantes comestibles.

Si vous reconnaissez une brassicacée, n’hésitez donc pas à la goûter.

 

Sa saveur vous renseignera sur son utilisation alimentaire.

 

Toutes sont comestibles. Certaines sont piquantes pour être utilisées à l’état cru ou alors seulement à dose condimentaire.

 

Par contre la plupart sont de bons légumes cuits car la cuisson leur fait perdre leur piquant.

 

Les choux, la moutarde, les navets, les radis sont de cette famille.

 

Et dans les plantes sauvages vous pouvez trouver :

 

Alliaria, l'alliaire,

Capsella, capselle bourse à pasteur, Cardamine, l'herbe de la Saint-Georges (cardamine des prés).


La Famille des Fabacées,Légumineuses, Papillonacées

17.000 espèces dans le monde.

 

Caractères généraux :

 

Dicotylédones, dialypétales.

Fleurs régulières ou irrégulières à pétales libres, ovaire supère.

 

Sous famille de papilionacées :

 

Plante herbacées, annuelles ou vivaces. Arbres, arbustes, ou lianes.

Feuilles généralement composées, pennées et stipulées, alternes.

Epines ou vrilles.

 

C’est la deuxième famille après les Astéracées par le nombre d’espèces. Les Fabacées sont aussi bien herbacées que ligneuses. Les formes arborescentes prédominent dans les pays chauds, les formes herbacées dans les régions tempérées.

 

 

Appareil végétatif :

 

Les feuilles sont alternes, stipulées, composées, pennées.

Les formes herbacées sont souvent volubiles ou grimpantes, soit par enroulement, soit par des vrilles de nature foliaire. Souvent les folioles sont douées de mouvements spontanés  (tropisme) : elles se ferment la nuit et s’ouvrent le jour.

 

Deux particularités biologiques sont à noter :

 

1. les racines présentent des renflements ou nodosités. Ce sont des radicelles déformées par l’infestation des bactéries : les rhizobium. Il y a symbiose entre la plante et les bactéries. Celles-ci puisent directement l’azote de l’atmosphère, dont la plante profite. En échange les bactéries prélèvent des glucides fabriqués par la photosynthèse.

 

2. Les feuilles sont très diversifiées. La foliole terminale se transforme souvent en vrille et les stipules peuvent devenir plus importantes que les feuilles, voire les remplacer.

Ainsi à partir de folioles régulières (Sainfoin/Onobrychis), il peut y avoir :

 

·        Disparation de la foliole terminale (Fève/Vicia faba)

·        Transformation en vrille

·        Réduction à 3 folioles comme le Trèfle ou le Lotier (Lotus) dont les stipules sont très importantes et simulent une feuille à 5 pétales.

·        Réduction à la seule foliole terminale comme la feuille à l’extrémité des rameaux du Genêt à balai (Cytisus scoparius).

·        Transformation des stipules en épines (Robinier faux acacia/ Robinia pseudacacia).
Subdivision des 2 folioles latérales (Lupin/Lupinus) ou développement de petites stipules au niveau des folioles.

 

Fleur :

 

Irrégulière (zygomorphe), du type 5, bisexuée.

 

Inflorescence : grappe plus ou moins allongée (Mélilot/Melilotus), ombelliforme (Lotier/Lotus) ou grappe capituliforme (Trèfle/Trifolium), la coupe florale est peu marquée, presque plane.

 

Calice : gamosépale à 5 dentes, parois 2 lèvres (Genêt/Genista).

 

Corolle : dite papilionacée. Le pétale postérieur, l’étendard, recouvre les 2 pétales latéraux, ou ailes, qui recouvrent eux-mêmes ceux de la carène, qui ont tendance à se souder. Chez les Trèfles (Trifolium), les fleurs serrées dans l’inflorescence amènent les pétales à se souder : la fleur devient gamopétale.

 

Androcée : 10 étamines (libres chez certaines espèces primitives) soudées entre elles par leur filet, sauf une comme chez le Haricot (Phaseolus), cas le plus fréquent, ou toutes soudées comme pour le Genêt (Genista).

 

Gynécée : ovarie supère, 1 seul carpelle ventral allongé pluriovulé et surmonté d’un style de forme variable. Plancentation pariétale.

 

Formule florale : 5S-5P-(9+1)E-C

 

 

 

Fruit :

Fruit sec déhiscent : gousse (ou légume).

Double ouverture ventrale, le long de la ligne de suture du carpelle et dorsale. La gousse peut ne contenir qu’une graine (Trifolium), deux (Anthyllis), être longue ou courte, droite ou entouré en spirale, lisse ou ornée de piquants, renflée en vessie.

 

Principaux types :

 

Foliole terminale transformée en vrille :

Vesce (Vicia)

Pois (Pisum)

Haricot (Phaséolus)

Lentille (Lens)

Fève (Vicia faba)

 

Pas de vrille :

Trèfle (Trifolium)

Lotier (Lotus)

Luzerne (Medicago)

Cytise (Cytisus)

Lupin (Lupinus).